BlogCultureFilmsMusiqueTravailVie socialeWay of life

One year in America!

By on November 30th, 2013

Fin octobre, j’ai entamé ma 2ème année en Californie. Déjà ! C’est incroyable ce que le temps est passé vite ! Je sais, je le dis tout le temps. Mais c’est toujours vrai.  Toujours cette impression que je viens d’arriver.  Pourtant, il s’en est passé des choses.   L’heure du premier bilan?

One year in America

One year in America

Le voyage

Autant dire que le Paris – San Diego avec escale à Londres ne s’était pas passé tout à fait comme prévu.  Un vol Paris Londres en retard d’une heure, le fog à Londres qui cause la pagaille à Heathrow, 5 heures de queue à British Airways, une nuit sur place sans mes affaires…  en somme, un voyage de plus de 48 heures, et pas de valise à l’arrivée.  J’avais un mariage le premier week end, et aucune garantie de revoir ma valise avant. Résultat, shopping intensif les jours suivants, en plus de toutes mes démarches.

Les premières démarches

Heureusement, les premières démarches ont été simples et rapides. Je m’étais bien organisé avant de partir, et tout est allé très vite. En à peine deux à trois semaines, j’avais déjà ma carte de sécurité sociale, un compte en banque local, et mon permis de conduire californien, essentiels ici.  La carte de sécurité sociale sert pour à peu près tout, et le permis de conduire sert régulièrement de carte d’identité, pour vérifier votre age quand vous rentrez dans un bar, ou parfois votre identité au moment de payer avec une carte de credit.

La 1ère coloc

A mon arrivée, j’habitais dans une auberge de jeunesse que je connaissais par mes précédents voyages.  Je l’avais réservée pour un mois, et dès mon arrivée, je me suis mis à la recherche d’une chambre ou d’un appart.  Grâce à (ou en l’occurence, à cause de) Facebook, j’ai rencontré une Française qui cherchait la même chose, et le premier contact en compagnie d’autres Français a été excellent.  Malheureusement, moi qui cerne bien les gens en général, je n’aurais pas dû me fier à mon instinct cette fois-ci. Tout allait bien, en fait, jusqu’au moment où on a signé. A partir de là, ça a viré à la catastrophe. Ma première “colocation” ici a plus ressemblé à une “cohabitation” qu’autre chose.

J’en ai peu parlé ici, car d’une façon générale je préfère parler du positif,  mais les premiers mois américains ont été gâchés par cette mauvaise expérience. Je suis tout simplement tombé sur la pire *bip* (remplacez par ce que vous voulez) du monde. Le genre de personne qui croit que tout lui est dû, mais qu’elle ne doit rien à personne. Moi qui croyais qu’entre Français, on se serait entraidés et que ça faciliterait l’entente… je me suis vite rendu compte de mon erreur.   J’y ai laissé quelques plumes. Heureusement que j’aime profondément ce pays et cette ville en particulier. Et que ma famille m’a soutenu dans les moments difficiles. Sans ça, je crois sincèrement que je serais rentré depuis longtemps.

Conseil aux éventuels nouveaux (ou futurs) arrivants qui me liraient : faites très attention en choisissant votre coloc. Si possible, privilégiez une coloc avec plusieurs personnes. Ca limite les risques de laisser une mauvaise atmosphère ou des tensions s’installer et dégénérer. 

La 2ème coloc

Aujourd’hui, tout ça est loin derrière moi.  Mon bail aurait dû durer un an, mais heureusement j’ai pu m’en libérer fin avril. Et j’ai eu la chance ensuite de tomber sur des colocs géniaux. Des Américains sympas, agréables, respectueux. En presque 7 mois maintenant, on n’a toujours pas eu le moindre souci, désaccord, dispute ou autre.   J’aurais difficilement pu rêver mieux. Bref, j’ai un peu enchaîné deux extrêmes. On va parfois boire un verre ensemble, on regarde des films de temps en temps, et on a même été voir un match de baseball ensemble.

La langue

L’anglais n’a jamais vraiment posé problème. Bien sûr il y a des expressions que je ne connaissais pas en arrivant (“have a good one!”…  a good quoi ?!) , et qu’on acquiert petit à petit, au fil des semaines et des mois.  Avant de partir, j’appréhendais aussi le contexte professionnel, et le vocabulaire technique. Finalement, mes craintes n’étaient pas fondées. Ah si, j’ai eu un peu plus de mal au téléphone au début. Même avec des gens que je comprenais bien en face à face.  Maintenant ça va mieux. Les Américains ont l’habitude de voir des gens de partout dans le monde. Tant que vous faites un effort pour comprendre, ils ne se vexeront pas si vous leur demandez de répéter ou de détailler.

Le boulot

Sur le plan professionnel, ca a été plutôt bien jusque là. J’ai eu la chance de trouver très rapidement du travail. J’ai passé deux entretiens dans des cabinets de recrutement, puis un troisième chez l’un de leurs clients. J’ai eu une réponse positive un mois et demi après mon arrivée, et j’ai commencé dans ma boite fin décembre 2012. Je me suis bien intégré à mon entreprise.  Début février, j’ai été embauché par ma boite, signe que les choses allaient bien.

Comme je le disais, je n’ai pas eu de problème de compréhension majeur. Il y a aussi les différences culturelles. Parfois, ils font référence à des films ou autres que je connais(sais) pas. Office Space par exemple, qui est apparemment culte ici et relativement anonyme en France, à ma connaissance en tout cas.  Une collègue a fini par me prêter le DVD, et j’avoue avoir bien rigolé.  Je leur ai aussi fait découvrir la galette des rois en janvier, et j’apporte parfois des croissants le matin, qui disparaissent en général assez vite.

Autre différence, le rythme:  je fais 40 heures de base, comme en France.  Sauf qu’en France,  j’avais en général deux pauses par jour. Ici, rien de tout ça. Les américains restent à leur poste. Ou parfois, vont discuter avec des collègues. Mais ne sortent pas s’aérer l’esprit. On a droit à 1h de pause déjeuner (je m’attendais à moins ici) mais beaucoup d’entre eux mangent aussi devant leur écran, pour partir plus tôt le soir.  En général, je prends toujours mon heure entière, et je sors déjeuner ailleurs pour m’aérer l’esprit…  et puis, autant profiter du soleil, quand même. Bizarrement, l’adaptation est plus difficile sur le long terme: 12 jours de congés payés par an, c’est vraiment peu.  D’autant plus avec les 3 mois de carence au début où je n’ai rien cumulé, et j’en ai déjà posé 2 lorsque ma famille m’a rendu visite.

Autant dire qu’aujourd’hui,  presque un an après avoir commencé, je n’ai toujours pas cumulé beaucoup de congés. Je dois avoir 4 ou 5 jours.  Pas assez pour rentrer en France pour le moment, alors que j’aimerais vraiment repasser voir les amis et la famille.

Et la fatigue accumulée de cette année commence à se faire sentir.   Ce week-end, c’est Thanksgiving, et on a droit à un long week end (4 jours), qui est bien apprécier;

Je dois avouer que je commence aussi à me lasser de mon boulot, et d’être souvent le seul à faire des heures sups et rester tard le soir.  Depuis le printemps, je les ai enchaînées (les heures sups) et ça commence à faire beaucoup.  Nous sommes plusieurs dans l’équipe à faire le même genre de boulot, donc ma conception des choses, c’est que le travail doit être réparti de façon équilibrée.  Et clairement, c’est la plupart du temps pour ma pomme.   Le truc, c’est que je veux préserver (et développer) une vie sociale en dehors du boulot.  Et si encore, c’était du taff  intéressant ou un minimum créatif, ça irait. Mais la plupart du temps, ça n’est malheureusement pas (ou plus) le cas. Bref, je commence à avoir des envies de changement.

La culture Française

A mon arrivée, Intouchables était encore sur les écrans ici.  J’étais passé devant un cinéma à Gaslamp, et j’avais été surpris de le voir l’affiche. Maintenant, il est sur Netflix depuis un bon moment, comme beaucoup d’autres films Français. Toujours grâce à Netflix, j’avais regardé l’an dernier Un heureux évènement, et plus récemment on a regardé The Artist avec mes colocs (ils ont adoré !) et  j’ai pu regarder Populaire aussi. Qui était aussi au cinéma ici il n’y a pas si longtemps.  J’ai vu qu’il y aussi entre autres de disponibles Haute Cuisine, une des deux versions récentes de La Guerre des Boutons, Le Placard, OSS 117, Les Poupées Russes (mais pas l’Auberge Espagnole !) et bien d’autres.   Plutôt sympa, non ?!

Récemment, il y avait même un Festival du Film Français à San Diego State University. Je n’ai malheureusement pas pu y aller.

Si le cinéma français est (relativement) facilement accessible, je ne peux pas en dire autant de la musique Française. Le seul groupe Français que j’ai entendu à la radio, c’est Daft Punk !  Certes, c’est pas rien vu le succès énorme qu’ils ont ici…  mais j’aurais aimé entendre d’autres groupes.   Ah si, j’ai dû entendre une chanson de Carla Bruni dans un film ou deux aussi.

La culture française la plus répandue ici, ça reste la nourriture. Il y a de plus en plus de cafés et restaurants français qui ouvrent, et c’est plutôt sympa de voir qu’elle a autant de succès.

La nourriture

La nourriture aux Etats-Unis est globalement (très) bonne. Oui, je sais, certains n’y croiront pas, mais c’est vrai. En Californie, en particulier, il y a une offre particulièrement riche. Vous pouvez facilement alterner entre nourriture américaine (pas forcément “fast” ni néfaste), mexicaine, italienne, thai, japonaise, et autres restaurants grecs (qui sont plus “healthy” qu’à Paris), bars à salades, etc.   Le bio est souvent à l’honneur.   Le californien est actif, et sportif. On voit d’ailleurs très peu d’obèses ici.

C’est clair que si vous voulez du fast food, vous serez servis. L’offre est pléthorique. Mais si vous voulez manger une salade,  c’est tout à fait possible aussi. Il faut savoir où aller.

Au supermarché, il faut parfois payer un peu plus cher pour avoir des fruits et légumes de bonne qualité. Idem pour la viande. Mais c’est tout à fait faisable. Encore une fois, il faut aller au bon endroit, que ce soit chez Ralph’s, Trader Joe’s, ou Fresh & Easy… ou mieux encore : aux Farmer’s Markets.

Par contre, pour ce qui est des produits Français, certains manquent quand même. Les croissants ici sont très répandus, mais généralement moins bons, plus industriels.  Souvent, leur défaut est qu’ils ne sont pas très croustillants. J’ai tout de même fini par en trouver d’aussi bons qu’en France (voire meilleurs que pas mal de croissants en France) récemment dans un ou deux cafés Français, mais ce n’est pas à tous les coins de rue.

Sinon, chez Fresh & Easy, ils ont des baguettes tout à fait raisonnables (j’en ai mangé des pires en France), et même des “Petit Ecolier” !

Ce qui me manque : les pâtisseries, genre flans natures. Paraît il qu’on peut en trouver, mais je n’en ai pas encore vus ! Ou alors c’était juste des yaourts , alors que moi je cherche vraiment le flan version “tarte”.    Ou encore, les viennoiseries genre viennoise au chocolat.

Pour le fromage, il y a  le pire comme le meilleur. On peut trouver du “gruyère” qui n’est pas la même chose que notre gruyère (pas de trous ! et c’est un fromage dur) mais est plutôt bon. De même pour le gouda.  On trouve aussi du brie facilement, mais je ne l’ai toujours pas goûté.  Par contre j’ai trouvé du comté qui était plutôt bon (!) mais il faut y mettre le prix, dans les 7 ou 8 dollars.  Sinon, on trouve même des “Laughing Cow” (Vache qui rit) et autres Babybel.   Je n’ai pas encore vu de Camembert (la fabrication de  fromage au lait cru étant interdite, il me semble), mais on m’a dit récemment qu’on pouvait en trouver du Français aux Farmer’s Market.   Je vais enquêter là dessus.

Quand au vin, on est en Californie, et du coup, pas facile de trouver du vin Français en boutique. (contrairement aux restaurants où là c’est très facile) Mais je n’ai pas vraiment cherché plus que ça.

La vie sociale

Autant le dire : se faire des amis aux USA (avec des Américains), c’est pas facile tous les jours.   Autant les Américains ont le contact hyper facile, autant créer une vraie amitié, ça prend beaucoup plus de temps. D’autant plus, j’imagine, pour un timide comme moi.

Au début, je suis surtout sorti avec les collègues. Ce qui arrive toujours mais disons que ce n’est pas très régulier.

Une collègue en particulier aurait pu devenir une super amie, mais elle s’est fait virer pile quand on commençait à bien se connaître, et on n’a pas réussi à garder le contact.

Ensuite il y a eu Ryan, un autre collègue, qui lui est vraiment devenu un ami. Le meilleur que j’aie ici, sans aucun doute. On faisait pas mal de trucs ensemble (Taco Tuesdays, bars, et autres), jusqu’à ce qu’il déménage à San Francisco. Pas de chance ! Mais en tout cas, on va rester en contact, c’est certain.

Avec un ou deux autres collègues, on va parfois voir les matches des Chargers dans des bars, mais c’est à peu près tout.

Maintenant, j’essaie de diversifier un peu mes horizons. Je sors parfois boire un verre avec mes colocs. J’ai participé à quelques Meetups francophones où j’ai rencontré des gens plutôt sympas que j’ai revus par la suite. Je me remets à la guitare et je voudrais former un duo, si ce n’est un groupe. On verra où ça mène.

Mes objectifs pour la 2ème année

– Profiter, encore plus que je ne l’ai fait jusqu’à présent.

– Voyager un peu plus. Maintenant que j’ai ma voiture ici, je vais pouvoir en profiter !

– Réussir à rentrer en France au moins 2 semaines.

– Trouver un job (ou le créer?!) où je m’épanouisse vraiment.

Le blog

Bon, vous l’aurez remarqué, ce blog n’est clairement pas ce que j’ai le mieux réussi. Je n’arrive toujours pas à le mettre à jour régulièrement.   Du coup, je ne suis pas sûr que quiconque passe encore par ici, et si ça se trouve personne ne lira cet article 🙂

Il faut dire qu’un article comme celui ci, ça n’a l’air de rien, mais ça prend des heures à faire.  Je voudrais arriver à faire des articles plus courts et reguliers, un peu plus instantanés aussi. Je n’abandonne pas encore. Si vous voulez m’encourager, n’hésitez pas à ajouter un petit mot ci-dessous, ça motive et ça fait toujours plaisir ! 🙂

TAGS
RELATED POSTS
21 Comments
  1. Reply

    Estelle

    30/11/2013

    Mon Xav….tu sais que moi je suis fan de ce blog…..et que si il y a un article….il y aura au moins moi comme lectrice!!!!…..Je suis heureuse de lire tout ce résumé de ta première année…..Et si tu repasses en France…..dis le moi…..ça serait sympa de se recroiser!
    Je me doute à quel point ça doit être dur de tout gérer et effectivement, quoiqu’on en pense, écrire un article prend toujours du temps….surtout que tes articles ont du fond…et de la forme!!!!….félicitations!…..
    Sache que je ne t’oublie pas….et suis vraiment heureuse de savoir que cette “american life” roule bien pour toi ….
    Je te souhaite de te faire encore plus d’amis pour passer encore de bons moments…..et que tu puisses encore nous raconter tes anecdotes ….et nous montrer des photos des beaux endroits que tu observes.
    Des bisous et à bientôt si nous arrivons à nous croiser…sur skype????

    • Reply

      Xavier

      01/12/2013

      Estelle… toujours fidèle au poste, depuis le premier voyage et le premier blog en 2009 ! un grand merci beaucoup de prendre encore maintenant le temps de me lire, et de m’écrire ! 🙂 Ca me fait plaisir et me touche beaucoup ! J’espère aussi te croiser un de ces 4 sur Skype, Facebook ou la prochaine fois que je repasserai en France ! 🙂

      Des bises aussi !

  2. Reply

    Caroline

    30/11/2013

    Je suis contente de lire autant de nouvelles d’un coup 😉

    Moi aussi je suis une fidèle lectrice, même si c’est pas régulier, je sais
    que c’est pas forcément facile de trouver le temps et l’inspiration…

    Bon, tu vois, tu as au moins 2 fans là 😉

    Dis-moi, si tu es le seul à faire des heures supp’, peut-être que tu devrais les
    envoyer promener, non ? (surtout si ça ne t’intéresse que moyennement)
    😉

    En tout cas, profite bien de ta deuxième année, et vas-y, crées ton job !! Je suis sûre que tu peux faire un super truc 🙂

  3. Reply

    Caroline

    30/11/2013

    Je suis contente de lire autant de nouvelles d’un coup 😉

    Moi aussi je suis une fidèle lectrice, même si c’est pas régulier, je sais que c’est pas forcément facile de trouver le temps et l’inspiration…

    Bon, tu vois, tu as au moins 2 fans là 😉

    Dis-moi, si tu es le seul à faire des heures supp’, peut-être que tu devrais les envoyer promener, non ? (surtout si ça ne t’intéresse que moyennement)
    😉

    En tout cas, profite bien de ta deuxième année, et vas-y, crées ton job !! Je suis sûre que tu peux faire un super truc 🙂

    • Reply

      Xavier

      01/12/2013

      Il faut bien dire que c’est pas que du neuf tout ça, c’est plus un “résumé des épisodes précédents” avec ajouts 🙂

      Oui, je devrais sans doute les envoyer promener… enfin, j’ai essayé d’être constructif, d’en parler pour faire changer les choses, mais ça n’a pas vraiment fonctionné jusqu’à maintenant.

      Bon, pour créer le job c’est quand même pas gagné… mais c’est vrai que plus ça va, et plus j’ai envie de pouvoir organiser mon temps moi-même… et faire quelquechose que j’aime vraiment, évidemment.

      Sinon c’est chouette d’avoir au moins 2 fans, haha 🙂

      • Reply

        Estelle

        01/12/2013

        tu mérites bien ces deux fans!!!! et puis des fans de sacré qualité….a nous deux on en vaut au moins 10 000 de basse qualité lol!!!!….hein Caroline !!!

  4. Reply

    bénédicte

    01/12/2013

    4 fans… Florent et moi ;))))
    Je suis d’accord avec fan1 et fan2, continue ce blog!!!

    Bilan positif cette année alors continue 😉
    Bisous Flo et Béné

    • Reply

      Xavier

      01/12/2013

      Merci beaucoup !! 🙂 content de vous savoir toujours au rendez-vous ! 😉
      Bisous

  5. Reply

    Rose-Monde

    01/12/2013

    Et one swiss fan too ! Et pour le Gruyère, c’est clair que c’est un fromage à pâte dur et sans trous, what else ? 🙂

  6. Reply

    Antho

    02/12/2013

    Toujours agréable de te lire. De savoir comment ca se passe chez toi 🙂
    Merci Xav de nous partager ton expérience…

  7. Reply

    Claire

    04/12/2013

    J’adore ! C’est efficace. Ça fait plus d’un an déjà!
    Courage pour le boulot.
    Pour les flans, ça se trouve il n’attendent que toi pour un “sweet eggs bar” avec de la vente en ligne 🙂
    Bisou mon cousin
    H U G

  8. Reply

    Izaboo

    05/12/2013

    Je suis aussi ton blog régulièrement, pour la bonne raison que nous sommes arrivés à peu près en même temps aux US !

    Mon bilan de ma première année est assez différent du tien, mais je n’ai pas la chance de vivre en Californie. Je pense que le sud des Etats Unis (et à fortiori le Tennessee) est assez différent des côtes est et ouest. Par exemple niveau nourriture, c’est une désolation! La nourriture n’est pas très variée et surtout pas healthy (mexicain, burger)… Les seuls trucs que j’aime bien: steakhouse et churrascaia!

    Niveau culture, cette année m’a aussi bien confirmé que la proximité culturelle entre la France et les US est un leurre… On a une Histoire commune mais nos cultures sont radicalement différentes!

    Pour la vie sociale, je te rejoins à 100%… Après un an, mes vrais amis américains sont très peu nombreux.

    Bon courage pour ta deuxième année, je te souhaite d’avoir assez de congés pour rentrer (je suis beaucoup rentrée en France, ça doit vraiment être difficile de ne pas pouvoir rentrer).

    PS: j’ai joué pour la Green Card! Finger crossed ^^

  9. Reply

    Nolwenn

    30/12/2013

    Bon courage, profite bien et merci beaucoup pour toutes ces nouvelles !
    Bises,

  10. Reply

    Mo

    05/01/2014

    Hello !
    Je me rendais de temps en temps sur ton blog et ça faisait un moment que je n’y étais pas venu, donc content de voir que tu le tiens encore à jour !
    Merci pour cet article qui décrit vraiment ton ressentit et c’est très agréable à lire 🙂
    Au plaisir de te relire un de tes posts 😉
    Happy New Year btw

    • Reply

      Xavier

      06/01/2014

      Merci beaucoup Mo ! C’est toujours agréable de voir que les gens reviennent 😉 Bonne année à toi aussi ! 🙂

  11. Reply

    Leetah

    17/01/2014

    Merci pour ce blog qui donne les bons et les moins côtés de l’expatriation à San Diego. J’ai un entretien pour y travailler et ce que je viens de lire me regonfle un peu le moral à l’idée de peut-être partir loin de mes proches. Je pense que je vais revenir souvent te lire. Bonne continuation.

    • Reply

      Xavier

      17/01/2014

      Hello Leetah,

      Merci pour ton commentaire, ca fait plaisir ! Si tu as l’occasion de le faire, fonce ! Il peut bien sur y avoir des hauts et des bas, mais dans l’ensemble c’est une expérience fabuleuse 🙂 Je rentrerai peut être un jour, rien n’est décidé, mais je ne regretterai surement pas de l’avoir fait !

      Si tu as la moindre question, que ce soit sur l’expatriation, les USA, San Diego, ou autre… n’hésite pas!

      A bientôt !
      Xavier

      • Reply

        Leetah

        17/01/2014

        Salut,
        Merci d’avoir répondu. Oui, j’ai plein de questions dont les réponses m’aideraient à préciser mon projet 🙂 Si tu as deux minutes pour y répondre, je te remercie. Je voudrais savoir si San Diego est une ville à la portée de toutes les bourses ou si la vie quotidienne est compliquée ? Je voudrais savoir si ce n’est pas trop dur de quitter ses proches pendant longtemps (ma plus grosse question en fait). Et qu’est-ce que ça t’apporte au quotidien cette expérience ? Je sais que chaque expérience est unique mais ton ressenti peut me donner une idée de ce qui m’attendra peut-être 🙂 Bonne journée/nuit

  12. Reply

    Claire

    27/01/2014

    Hahaha, t’es parti à la pêche aux fans, et ça a plutôt bien marché!
    Ce succès est amplement mérité, ton blog est bien sympa à lire 🙂
    Continue les mises à jours qu’on suive tes découvertes,
    Et à bientôt à SD (j’espère!) pour un autre piano duel! *

  13. Reply

    Élodie

    22/10/2014

    Pour le boulot (la mauvaise répartition du travail et les tâches un peu ennuyantes), on m’a dit que c’était très américain. Je vis d’ailleurs un peu la même chose de mon côté, au Canada…

  14. Reply

    Geaty

    27/12/2014

    Coucou nouvelle sur ton blog je viens lire tes petites aventures, avec mon mari nous aimerions déménager de la Belgique vers la Floride, avec nos 2 enfants nous avons participer à la loterie, (nous espèrons gagner!!!!) sinon à part ça nous faisons tout notre possible pour y arriver autrement , ayant une amie ma meilleur amie qui a de la famille sur place elle va essayer de nous aider, nous verrons en tout les cas nous te suivons on ne sais jamais que tu nous donnerais quelques tuyaux!!! Nous te souhaitons bonne continuation….

LEAVE A COMMENT

Xavier à SD
San Diego, CA

Expatrié à Français à San Diego depuis 2012 suite à l'obtention d'une carte verte via la loterie, j'ai créé ce blog pour partager mon expérience ici, mes aventures californiennes, et la vie américaine avec ses bons et ses mauvais côtés. Suivez moi !